Actuellement à l’affiche
4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s)

Coup de coeurBEANPOLE/LA GRANDE FILLE

Kantemir Balagov (Russie, 2019)

Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Andrey Bykov...

130 min.
22 juillet 2020
BEANPOLE/LA GRANDE FILLE

A 28 ans seulement, le réalisateur Kantemir Balagov (élève d’Alexandre Sokourov) a déjà un style bien à lui. Son premier long-métrage « Tesnota  » lui avait valu le prix FIPRESCI à Cannes en 2017, « Beanpole/La grande fille », son deuxième, a été récompensé du prix de la critique dans la section « Un Certain Regard » l’année dernière.

Automne 1945, Léningrad est ravagée suite au long siège. Iya et Masha, deux jeunes femmes qui ont combattu dans l’Armée rouge pendant la guerre essaient de retrouver un sens à leur vie. Iya (Viktoria Miroshnichenko) souffre de crises récurrentes où elle reste figée de longs moments et a du être démobilisée, Masha (Vasilisa Perelygina) est restée au front jusqu’à la fin. Iya travaille comme infirmière dans un hôpital qui accueille les vétérans et s’occupe d’un petit garçon. L’amitié entre les deux femmes, tiraillée entre soutien, entraide et manipulations est au cœur de ce récit sombre et sobre à la fois. Tentant tant bien que mal de se reconstruire et à surmonter leur profonde solitude, les deux personnages évoluent dans une ville fantôme qui n’est pas près de se relever des traumas de la guerre.

Lent, dur, mais aussi très beau formellement, « Beanpole » prend le temps, s’attarde sur un visage. L’intensité de la violence émotionnelle (parfois à la limite du supportable) peut par moments déranger certains spectateurs, mais la direction d’acteurs tout à fait exceptionnelle ainsi que le magnifique travail sur la couleur vous dissuadent de détourner le regard et contribuent à rendre le film profondément marquant.

Nadia Vodenitcharov